Coprinus comatus.jpg

 

Charte des bonnes pratiques

Amanita excelsa var spissa

Amanita fulva

Amanita junquillea

Amanita muscaria

Amanita phalloides

Amanita virosa

Préambule

L’objectif de l’association est de contribuer à la connaissance des champignons (biodiversité de ce règne, rôle dans les écosystèmes). Des sorties de groupe programmées en automne permettent aux adhérents de s’initier à la détermination des champignons. Chaque adhérent peut ensuite faire évoluer ses connaissances en participant aux réunions de travail et en effectuant un travail personnel.

S’agissant de la consommation des champignons, la SMR se doit d’informer le public sur les risques liés à la toxicité de certaines espèces. Cependant la SMR n’a pas pour vocation unique d’indiquer la comestibilité ou la non-comestibilité de telle ou telle espèce récoltée.

Comme pour tout un chacun, les activités de la SMR sont soumises à la réglementation en vigueur (voir ci-dessous).  La cueillette des champignons est une tolérance et non un droit, car les produits du sol appartiennent de plein droit à leur propriétaire. Ce concept s’applique également aux forêts domaniales. Les sorties de la SMR dans les forêts domaniales sont soumises à l’autorisation de l’ONF.

S’agissant de domaine privé, il est bon de rappeler qu’une autorisation du propriétaire est nécessaire que le domaine soit ouvert ou clos. La mise en place d’une carte payante pour la cueillette des champignons pour les forêts privées est à l’ordre du jour.

Rappelons que l’adhésion à la SMR ne donne en aucun cas une autorisation d’accès ou de cueillette que ce soit en forêt domaniale, en forêt privée ou en zone protégée (domaines départementaux, parcs…), seulement le droit de participer aux sorties après que la SMR ait obtenu les autorisations nécessaires.

Chaque adhérent de la Société Mycologique de Rennes s’engage à respecter les consignes ci-dessous :

La cueillette

  • Respecter l’environnement notamment sur les lieux des sorties de groupes.
  • Limiter ses récoltes pour détermination à 1 ou 2 spécimens par espèces (1 ou 2 spécimens d’une espèce suffisent souvent pour la détermination pour peu que les spécimens récoltés soient complets et en bon état (pas trop vieux)).
  • Limiter ses récoltes mycophagiques dans le respect de la loi notamment sur les sites des sorties programmées (Rappel : Vu le livre II du code rural et selon les articles : L 212 - 1, R 212 - 8 et R 219 - 9 de l'arrêté Ministériel du 13/10/1989, le ramassage des champignons non cultivés est limité à 3 Kg par personne et par jour. La récolte est autorisée et limitée de 8h à 19h).
  • Ne pas utiliser de sacs plastiques pour transporter ses récoltes. (Les sacs plastiques favorisent le développement de moisissures pouvant à fortes doses rendre toxiques les espèces récoltées).
  • Ne pas récolter des exemplaires trop vieux impropres à la consommation et ne pas détruire inutilement des champignons non récoltés (En laissant sur place les spécimens trop âgés, véreux ou impropres à la consommation nous favorisons la reproduction de l’espèce).
  • Respecter les consignes données par les déterminateurs relatives à la toxicité des espèces (la Société Mycologique de Rennes se saurait être tenue pour responsable d’intoxication liée à l’ingestion de champignons. Son rôle est d’informer le public, d’indiquer quelles sont les espèces toxiques et les risques encourus, d’indiquer les bonnes conditions de récoltes… Le doute n’est pas permis. Chacun reste responsable de sa consommation).
  • Ne pas prendre en compte les avis plus ou moins farfelus et surtout dangereux de certaines personnes en matière de toxicité et surtout d’ingestion d’espèces réputées toxiques.

Les personnes émettant publiquement des avis contraires aux déterminateurs en matière de toxicité, ou aux indications généralement données dans les guides de détermination peuvent être exclues de l’association après avis du conseil d’administration.

L’accès aux domaines de récoltes

  • Respecter les règles de sécurité routière notamment pour les stationnements des véhicules lors des sorties de groupes avec une participation nombreuse des adhérents.
  • Respecter les règles de sécurité en forêt notamment avec l’usage du feu en période sèche  (ne pas fumer en forêt par exemple).
  • Respecter les propriétés privées et ne pas y ramasser de champignons sans l’autorisation du propriétaire des lieux.
  • Respecter les zones et les accès protégés.
  • Ne pas utiliser sa carte d’adhérent à la SMR pour justifier d’un accès à des propriétés privées ou à des zones protégées.

 Le conseil d'administration de la Société Mycologique de Rennes se réserve le droit d'exclure un adhérent ne respectant pas de manière répétée les consignes données notamment en matière de toxicité, de respect des propriétés privées et du domaine public, de respect des règles de sécurité routière, de respect des règles de ramasssage des champignons.